News

Modifications pertinentes de la loi mexicaine sur la TVA en 2022

22 novembre 2021

Javier Sabaté, Associé fiscal et audit chez Kreston FLS, Mexique, écrit sur les changements à venir de la loi mexicaine sur la TVA :

La nouvelle loi fiscale 2022 au Mexique est en passe d'être approuvée, n'attendant que la décision du Sénat. Cette initiative dans le cadre de laquelle le gouvernement mexicain estime qu'il atteindra un peu plus de 7 milliards de pesos, dont 3.9 milliards proviendraient directement de la perception des impôts.

Les autorités mexicaines observent les aspects fiscaux et fiscaux suivants dans cette initiative :

  • Cette initiative ne prend pas en compte les nouvelles taxes
  • La sécurité juridique sera accordée aux contribuables
  • Le paiement des cotisations doit être simple et accessible.
  • Le montant collecté doit être supérieur au coût de sa collecte
  • Les contributions devraient être stables pour les finances publiques

L'Initiative présentée vise à réformer, ajouter et abroger diverses dispositions de la Loi de l'impôt sur le revenu (LISR*), de la Loi sur la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), de la Loi sur la taxe sur la production et les services, la Loi fédérale sur la taxe sur les voitures neuves, le Code fiscal de la Fédération et d'autres ordonnances, présentées le 8 septembre 2021 par le Président mexicain devant son Congrès.

Les modifications de TVA contenues dans ce paquet économique proposé pour 2022 sont :

  • Produits d'hygiène féminine s'ajoutent à celles imposées au taux de 0%.
  • Il est également précisé que le taux de 0 % s'applique à la fois aux produits destinés à la consommation humaine et aux animaux.
  • Pour un TVA à créditer dans les opérations d'importation, la réclamation doit être au nom du contribuable. Ceci est important car cela peut entraîner une augmentation des coûts et du temps pour les contribuables résidents et les entreprises étrangères choisissant de faire appel à un tiers/agent pour importer. Des conseils sur d'autres arrangements en matière d'approvisionnement peuvent être requis.
  • Non agrément de TVA lors de la réalisation activités qui ne sont pas considérés comme effectués sur le territoire mexicain. Il est proposé de préciser dans tous les cas la non-accréditation de la TVA transférée au contribuable pour les dépenses engagées pour exercer des activités non assujetties à la taxe.
  • Il est précisé que le utilisation ou jouissance temporaire de biens au Mexique est assujettie à la TVA, quel que soit le lieu de destination finale des marchandises, que ce soit au Mexique ou à l'étranger. Actuellement, les transactions de crédit-bail sont soumises à la TVA au Mexique uniquement lorsque les biens loués sont livrés sur le territoire mexicain.
  • Fournisseurs de services numériques non résidents du Mexique sans établissement stable au Mexique,fournissant services numériques aux clients résidents mexicains, auront l'obligation de déposer des informations statistiques de déclaration de TVA mensuelles au lieu de trimestrielles au Service d'administration fiscale (SAT).  Il est important de noter que la SAT pénalisera les fournisseurs étrangers qui ne produisent pas ces déclarations de renseignements et ne paient pas leurs impôts pendant trois mois consécutifs ou plus.
  • Le régime dit "Régime d'incorporation fiscale » est abrogé relative à l'incorporation d'un nouveau régime fiscal pour les personnes physiques, aux fins de la Loi de l'impôt sur le revenu (LISR). Les références au régime d'incorporation sont supprimées de la loi sur la TVA.

Alors que nous sommes témoins de l'intérêt et des efforts légitimes des autorités mexicaines pour continuer à faciliter la compréhension et l'accessibilité des paiements d'impôts et des rapports à la population fiscale en général, ces efforts se poursuivent dans de nombreux cas pour augmenter par inadvertance la responsabilité juridique et la charge administrative pour tous les contribuables.

Pour les années à venir, nous encourageons fortement les entreprises qui fournissent des biens ou des services au Mexique ou à l'intérieur de celui-ci à accorder une attention particulière à leur gouvernance d'entreprise, leurs structures organisationnelles et leurs rapports. Cela sera vital pour faire face de manière adéquate aux exigences croissantes d'une plus grande transparence et d'une plus grande responsabilité dans les économies mexicaine et LATAM.