Notre réseau mondial

Faire des affaires en Irlande

En combien de temps puis-je créer une entreprise ?

La création d’une société en Irlande est relativement rapide – le CRO (Companies Registration Office) peut prendre entre 3 et 5 jours pour traiter la demande, mais ce délai peut varier en fonction de la période de l’année.

Une fois constituée en société, l’entreprise a besoin d’un numéro d’identification fiscale. Il faut généralement 5 à 7 jours à compter de la date de la demande pour que les Revenue Commissioners délivrent le numéro d’identification fiscale. L’enregistrement de la TVA prend un peu plus de temps – environ 2/3 semaines.

Pour s’enregistrer en tant que succursale d’une société étrangère, des copies légalisées et authentifiées des documents de la société mère doivent être soumises à l’ORC avec la demande correspondante. L’enregistrement d’une succursale prend généralement de 7 à 10 jours ouvrables, mais ce délai peut varier en fonction de la demande du moment.

Quel est l'investissement minimum requis ?

Il n’y a pas de capital minimum requis pour créer une société en Irlande. Le montant standard du capital social est de 100 euros, mais il est totalement variable en fonction des préférences des investisseurs.

Comment puis-je obtenir un financement ?

Les principales banques irlandaises proposent des options de financement allant des prêts hypothécaires commerciaux aux prêts à terme, en passant par les découverts commerciaux, le crédit-bail et le financement des fonds de roulement (par exemple, l’escompte de factures).

En dehors des banques traditionnelles, il existe un nombre croissant de prêteurs spécialisés, de sociétés de capital-investissement et de sociétés de financement qui proposent des prêts et des investissements à des secteurs d’activité spécifiques.

L’IDA Ireland est l’agence gouvernementale chargée de promouvoir les investissements directs étrangers en Irlande. Elle propose une série d’aides et de financements aux entreprises étrangères désireuses de s’implanter en Irlande.

L’incitation à l’investissement dans l’emploi (EII) est un régime d’incitation fiscale qui permet aux investisseurs de bénéficier d’un allègement fiscal de 40 % sur les investissements allant jusqu’à 500 000 euros dans les entreprises éligibles et constitue une source de financement populaire pour les jeunes entreprises irlandaises.

L’ouverture d’un compte bancaire auprès d’une banque irlandaise devient de plus en plus difficile en raison des contrôles de diligence exigés des clients. Il est important qu’une entreprise étrangère puisse fournir à la banque des documents authentifiés de lutte contre le blanchiment d’argent pour ses administrateurs. Il est également utile que l’entreprise puisse démontrer une présence physique en Irlande. Lorsqu’une société fait partie d’un groupe, une banque exigera des documents relatifs à la lutte contre le blanchiment d’argent pour les bénéficiaires effectifs ultimes de la société mère du groupe.

Quelle structure dois-je envisager ?

Les formes les plus courantes de structure d’entreprise en Irlande sont les suivantes :

  • Entreprise
  • Succursale d’une société d’outre-mer
  • Partenariat
  • Entrepreneur individuel

Les différents types de sociétés en Irlande sont énumérés ci-dessous. La société à responsabilité limitée (SARL) est de loin la plus utilisée.

Types d’entreprises :

  • Société privée à responsabilité limitée – LTD
  • Société privée à responsabilité limitée – DAC (Designated Activity Company)
  • Entreprise illimitée
  • Société à responsabilité limitée par garantie
  • Société anonyme (plc)

Une société étrangère peut souhaiter cloisonner ses bénéfices au sein d’une filiale irlandaise afin de bénéficier du taux préférentiel de l’impôt irlandais sur les sociétés, auquel cas il peut être souhaitable d’opérer par l’intermédiaire d’une société à responsabilité limitée irlandaise. En revanche, si une entreprise s’attend à subir des pertes au cours de la période initiale suivant l’installation en Irlande, elle peut envisager d’utiliser une succursale pour compenser les pertes par les bénéfices réalisés dans le pays d’origine.

Quels conseils pouvez-vous me donner en ce qui concerne les exigences en matière de paie et de fiscalité ?

Si une entreprise emploie du personnel en Irlande, elle est soumise au droit du travail irlandais. Il est donc important que le contrat de travail soit conforme à la législation irlandaise en matière d’emploi.

Tous les employeurs doivent s’enregistrer auprès de l’administration fiscale irlandaise (Irish Revenue Commissioners) et sont tenus de procéder à des retenues d’impôt sur le revenu (PAYE, pay-as-you-earn) sur les salaires versés et sur la plupart des avantages accordés au personnel. Il existe également des charges d’assurance sociale (PRSI) pour l’employeur et l’employé, qui sont collectées par le biais de la paie.

L’employeur est responsable du calcul correct de l’impôt sur le revenu et des cotisations PRSI, ainsi que du versement de l’impôt au fisc.

Les employeurs doivent appliquer le système PAYE en temps réel, ce qui signifie que le calcul de l’impôt et la déclaration des salaires au fisc doivent avoir lieu chaque jour de paie, qu’il soit hebdomadaire, mensuel ou d’une autre fréquence.

Des informations sur les taux d’imposition irlandais, les tranches d’imposition, les abattements et les dégrèvements sont disponibles sur le site web des Revenue Commissioners.

Pension :

Il n’existe actuellement aucune obligation légale pour les employeurs de verser des cotisations de retraite à leurs employés. Il existe une exigence minimale selon laquelle l’employeur doit permettre aux salariés de cotiser à un régime de retraite agréé ou à un compte personnel d’épargne retraite (CPER) s’ils le souhaitent.

BFCD Chartered Accountants propose un service d’externalisation de la paie dans le cadre duquel nous gérons une paie irlandaise en votre nom et nous nous occupons de vos obligations irlandaises en matière de PAYE.

Y a-t-il autre chose que je devrais savoir ?
Le régime irlandais de l’impôt sur les sociétés :

L’Irlande dispose d’un régime favorable d’impôt sur les sociétés dont les principales caractéristiques sont les suivantes :

  • Taux d’impôt sur les sociétés de 12,5
  • Crédit d’impôt R&D de 25
  • Boîte de développement des connaissances (KDB) conforme aux normes BEPS de l’OCDE
  • Régime favorable pour les sociétés holding avec des exonérations de participation et des allègements pour les crédits d’impôts étrangers.
  • Réseau étendu de conventions fiscales
Dates de paiement et de dépôt de l’impôt sur les sociétés :

L’Irlande applique un système d’auto-évaluation fiscale. Toutes les entreprises doivent déposer leur déclaration d’impôt sur les sociétés auprès des Revenue Commissioners dans les 9 mois suivant la fin de l’exercice financier. Les entreprises paient généralement leur impôt préliminaire un mois avant la fin de l’année, le solde de l’impôt pour l’année concernée étant payable à la date de dépôt de la déclaration, c’est-à-dire neuf mois après la fin de l’année. Les grandes entreprises paient leur impôt préliminaire en deux versements, le premier étant payable six mois avant la fin de l’année et le second un mois avant la fin de l’année.

Outre son régime fiscal favorable, l’Irlande bénéficie d’une main-d’œuvre jeune et bien formée, de son appartenance au marché unique de l’UE et à la zone euro, ainsi que de la stabilité de son gouvernement favorable aux entreprises.

Nos entreprises en Irlande
Comment Kreston peut-il développer votre entreprise ?
Sélectionnez votre type d'entreprise :

Dernières nouvelles

resurrecting a dissolved company

Ressusciter une société dissoute

La reprise d’une entreprise dissoute soulève plusieurs questions complexes, notamment en ce qui concerne la propriété intellectuelle.

James Hopkirk, associé en charge de la restructuration chez Kreston Reeves, propose un examen détaillé de ces défis dans son article pour AAT Magazine.

S’installer et investir en Andorre webinaire

Kreston Iberaudit organise un webinaire sur l’installation et l’investissement en Andorre le 22 février 2024 à 11h00 (heure du Royaume-Uni).

Un guide pour créer une entreprise en Pologne

Un guide sur la création d’entreprise en Pologne est la dernière publication produite par un cabinet du réseau Kreston Global pour aider les clients qui souhaitent créer une entreprise dans le pays.