Notre réseau mondial

Faire des affaires en Albanie

En combien de temps puis-je créer une entreprise ?

2 jours

Quel est l'investissement minimum requis ?

Aucun investissement minimum n’est requis.

Pour enregistrer une entreprise, le capital social minimum doit être de 100 leks albanais, ce qui équivaut approximativement à 1 dollar américain.

Comment puis-je obtenir un financement ?

L’investisseur doit apporter la totalité du capital.

Quelles sont les obligations légales pour créer mon entreprise ?

Pour s’établir en Albanie, les options sont les suivantes : société à responsabilité limitée (LLC)-SHPK, société par actions (JSC)-SHA, succursale ou bureau de représentation. La loi sur les entrepreneurs et les sociétés prévoit une participation étrangère à 100 % dans de nombreux secteurs.

Quelle structure dois-je envisager ?

Toutes présentent des avantages et des inconvénients, et il n’y a pas de réponse unique, tout dépend de la situation et des besoins spécifiques de votre entreprise. Un bref aperçu des principales structures est présenté ci-dessous :

Établissement (une succursale de votre entreprise à l’étranger) :

– Il ne s’agit pas d’une entité juridique distincte, mais d’une extension de la société mère à l’étranger.
– Pas de responsabilité limitée ni de cloisonnement des opérations (du pays).
– Doit déposer le bilan de la succursale, établi conformément au droit albanais des sociétés, auprès de la direction régionale des impôts, du centre national des affaires et du ministère des finances et de l’économie.
– Doit déposer périodiquement une déclaration de TVA et une déclaration d’impôt sur les bénéfices, conformément à la loi albanaise sur la procédure fiscale.

Société à responsabilité limitée :

– Les membres (associés) ont une responsabilité limitée à leurs capitaux propres.
– L’impôt sur les sociétés doit être payé sur les bénéfices de la société.
– Les bénéfices sont répartis entre les membres.
– Doit déposer périodiquement une déclaration de TVA et une déclaration d’impôt sur les bénéfices, conformément à la loi albanaise sur la procédure fiscale.
– Une seule personne peut créer une SARL.
– Doit adhérer à la loi n° 9901 de 2008 “sur les entrepreneurs et les sociétés”, telle que modifiée.

Société anonyme :

– La responsabilité des actionnaires est limitée à la valeur nominale de leurs actions.
– Le capital de base d’une société par actions faisant l’objet d’une offre publique ne peut être inférieur à 3 500 000 leks albanais.
– Le capital de base est divisé en actions et souscrit par les fondateurs.
– L’impôt sur les sociétés doit être payé sur les bénéfices de la société.
– Les bénéfices sont attribués aux membres qui paient ensuite personnellement l’impôt sur le revenu sur ces bénéfices.
– Doit déposer une déclaration périodique de TVA et une déclaration d’impôt sur les bénéfices, conformément à la loi albanaise sur la procédure fiscale, le cas échéant.
– Doit adhérer à la loi n° 9901 de 2008 “sur les entrepreneurs et les sociétés”, telle que modifiée.

Quels conseils pouvez-vous me donner en ce qui concerne les exigences en matière de paie et de fiscalité ?

– Les employeurs et les employés doivent également payer les cotisations à l’assurance sociale et à l’assurance maladie albanaise. Les cotisations de sécurité sociale et d’assurance maladie sont obligatoires pour toutes les personnes économiquement actives, y compris les travailleurs indépendants. Le paiement des cotisations de sécurité sociale et d’assurance maladie permet de bénéficier de la loi sur la sécurité sociale (loi n° 7703, du 11.05.1993), telle que modifiée, et de la loi sur l’assurance maladie (loi n° 7870, du 13.10.1994), telle que modifiée. Les cotisations sont perçues par les autorités fiscales pour le compte de l’Institut d’assurance sociale et de l’Institut d’assurance maladie.

– La contribution à l’assurance sociale est de 24,5 % en Albanie, tandis que la contribution à l’assurance maladie est de 3,4 %. L’employeur paie 16,7 % des cotisations, tandis que le salarié en paie 11,2 %.

– Le salaire minimum pris en compte pour le calcul des cotisations de sécurité sociale dans la relation de travail, l’employeur est tenu de mettre en place un salaire de base mensuel minimum de 30 000 Lek albanais et maximum de 132 312 Lek albanais.

Les taux actuels de l’impôt sur le revenu des personnes physiques en Albanie sont les suivants :

Tranche de revenu (UC) Taux d’imposition (%)
0 – 30 000 TOUS 0
30 001 – 150 000 TOUS LES 13
Plus de 150 001 ALL 23

– Les cotisations de sécurité sociale sont imposées sur les revenus du travail.
– Les cotisations de sécurité sociale et de santé sont calculées, retenues et payées par l’employeur.
– La feuille de paie mensuelle est considérée comme un formulaire de déclaration du dossier fiscal et est déclarée électroniquement sur le système des administrations fiscales dans les 20 jours du mois suivant.
– L’Albanie dispose d’une gamme très complète d’options de rémunération et d’avantages sociaux que les entreprises peuvent proposer à leurs employés.
– Les pensions, l’assurance médicale privée, l’assurance-vie et l’assurance-invalidité sont désormais des avantages courants offerts par de nombreuses entreprises albanaises à leur personnel.
– Les formules d’avantages flexibles gagnent également en popularité, offrant aux salariés des options quant à la manière dont ils souhaitent “dépenser” leur allocation, qui peut aller de l'”achat” de congés supplémentaires à l’obtention d’une couverture médicale familiale complète.

Y a-t-il autre chose que je devrais savoir ?

– En Albanie, l’impôt sur les sociétés est de 15 % pour le seuil de 14 000 000 de leks albanais.
– Les structures d’hébergement “Hôtels quatre et cinq étoiles, statut spécial”, selon la nouvelle réglementation de la loi sur le tourisme, sont exemptées de cette taxe qui s’élève actuellement à 15 %. L’exonération de l’impôt sur les sociétés prévue au présent paragraphe s’applique pendant une période de 10 ans pour les structures bénéficiant d’un statut spécial jusqu’en décembre 2024. Les effets de l’exonération prennent effet au moment du démarrage de l’activité économique de la structure d’hébergement, mais au plus tard trois ans après l’obtention du statut spécial.
– L’impôt sur les sociétés est de 5 % pour les personnes morales qui exercent une activité de production/développement de logiciels. Les activités incluses dans le domaine de la production/développement de logiciels, ainsi que les modalités d’application du présent paragraphe, sont déterminées par le Conseil des ministres.
– La TVA est une taxe sur la consommation de biens et de services, dont le taux normal est de 20 %. Si une entreprise effectue des livraisons imposables d’un montant supérieur à 10 000 000 ALL (Lek albanais) au cours d’une période de 12 mois de l’année fiscale, elle doit OBLIGATOIREMENT être immatriculée à la TVA.
– Un taux réduit de TVA de 6 % est appliqué sur les services concernant le secteur hôtelier ou les secteurs ayant une fonction similaire, tels que les camps de vacances ou les terrains aménagés pour être utilisés comme campings. Les catégories du secteur de l’hébergement sont définies dans la loi sur le tourisme.
– L’Albanie applique également une retenue à la source de 8 % sur les dividendes et les distributions de bénéfices, ainsi que sur les intérêts, les loyers et les redevances. Le taux d’imposition est de 15 %.
– Les comptes doivent faire l’objet d’un audit si le groupe perçoit un revenu de 50 millions de leks albanais ou plus, ou un actif brut de 100 millions de leks albanais ou plus.
– La résidence fiscale du membre et le lieu d’origine des bénéfices de la LLP et de la Joint Stock Company déterminent la juridiction et le mode d’imposition de ces bénéfices.
– Tous les secteurs sont ouverts aux investisseurs étrangers.
– Aucune limitation ou restriction pour les entreprises étrangères – possibilité d’une participation étrangère à 100 %.
– L’Albanie est la porte d’entrée des Balkans.
– Zone de libre-échange.
– Le coût total de la main-d’œuvre est inférieur à celui des pays comparables.
– Compétences linguistiques étendues, la plupart des jeunes générations sont diplômées de l’enseignement supérieur.

En outre, l’Albanie a :

– Système fiscal en ligne
– Cadre juridique des entreprises conforme à la législation de l’UE
– Avantages fiscaux et incitations dans les secteurs stratégiques d’investissement
– Régime fiscal favorable
– Taux de l’impôt sur les sociétés 15
– Taux d’imposition des personnes physiques jusqu’à 23%.
– Traités visant à éviter la double imposition avec plus de 40 pays

Opportunités d’investissement en :

Énergies renouvelables, tourisme, agriculture, industrie manufacturière, transport et logistique, industrie minière, services TIC, etc.

Nos entreprises en Albanie
Comment Kreston peut-il développer votre entreprise ?
Sélectionnez votre type d'entreprise :

Dernières nouvelles

resurrecting a dissolved company

Ressusciter une société dissoute

La reprise d’une entreprise dissoute soulève plusieurs questions complexes, notamment en ce qui concerne la propriété intellectuelle.

James Hopkirk, associé en charge de la restructuration chez Kreston Reeves, propose un examen détaillé de ces défis dans son article pour AAT Magazine.

S’installer et investir en Andorre webinaire

Kreston Iberaudit organise un webinaire sur l’installation et l’investissement en Andorre le 22 février 2024 à 11h00 (heure du Royaume-Uni).

Un guide pour créer une entreprise en Pologne

Un guide sur la création d’entreprise en Pologne est la dernière publication produite par un cabinet du réseau Kreston Global pour aider les clients qui souhaitent créer une entreprise dans le pays.