Notre réseau mondial

Faire des affaires en Mexique

En combien de temps puis-je créer une entreprise ?

Obtenir le permis ou l’autorisation d’utiliser la dénomination sociale de la nouvelle société mexicaine auprès du ministère de l’économie (3 à 7 jours).

Procuration des actionnaires étrangers et statuts (1 à 1,5 semaine).

Signature et obtention d’un acte de constitution (acte public) auprès du notaire mexicain (2 à 3 semaines).

Enregistrer l’acte public auprès du Registre public du commerce (RPC) (1 à 4 semaines, ce délai dépendant entièrement de la disponibilité du RPC).

Enregistrer la nouvelle société dans le registre national des investissements étrangers (10 jours ouvrables après l’enregistrement dans le RPC).

Enregistrer la nouvelle société auprès de l’administration fiscale et de l’administration de la sécurité sociale (1 semaine).

Quel est l'investissement minimum requis ?

La loi mexicaine n’exige pas de capital social minimum. Il suffit de deux actionnaires/associés et chacun doit souscrire/détenir au moins une action/participation au capital.

(Au lieu de “Sociedades Anónimas [S .A.]”le capital social minimum de la société doit être d’au moins 0,02 centimes de peso, ce qui s’explique par le fait qu’un minimum de deux actionnaires est requis. [minimum one cent per each shareholder]pour la “Responsabilidad Limitada [S. de R.L.]”, le capital social minimum de la société doit être d’au moins 2,00 pesos, ce qui s’explique par le fait qu’un minimum de deux associés est requis. [one peso per partner]).

Il existe un type de société à actionnaire unique (Single Member Company) connu sous le nom de “Sociedades por Acciones Simplificadas [S .A.S.]”, mais les caractéristiques de ces entités ne sont généralement pas compatibles avec les groupes de sociétés.

Comment puis-je obtenir un financement ?

Les actionnaires/associés doivent apporter la totalité du capital.

Ils peuvent apporter de l’argent ou des biens.

Les apports peuvent être accordés/investis au moment de la constitution ou ultérieurement, mais pour les entités de type S.A., au moins 20 % doivent être accordés au moment de la constitution et pour les entités de type S. de R.L., 50 %.

Quelles sont les obligations légales pour créer mon entreprise ?

1. Vérifier la viabilité de l’objet social, de l’activité ou de l’activité principale de la société proposée, conformément à la loi sur les investissements étrangers.

2. Obtenir les autorisations d’utiliser la raison sociale de la nouvelle société mexicaine auprès du ministère de l’économie.

3. Traiter les procurations des actionnaires étrangers pour la constitution de la société, ainsi que l’acte de constitution de celle-ci (ou tout autre document prouvant son existence légale [for legal entities]), dûment notarié et apostillé dans le pays de résidence.

4. Obtenir des traductions officielles des documents étrangers et des sceaux/certificats d’apostille.

5. Déterminer la structure du capital social, l’organe d’administration et les procurations et élaborer les statuts afin de signer l’acte de constitution avec le notaire mexicain.

6. Commencez par le processus d’enregistrement avec le RPC.

7. Obtenir le numéro d’identification fiscale mexicain (“RFC”) ainsi que les signatures électroniques et les mots de passe.

8. Ouvrir des comptes bancaires.

9. Obtenir les autorisations, permis, licences et autres équivalents applicables au secteur d’activité de la nouvelle entreprise mexicaine pour pouvoir opérer et pour l’utilisation des biens immobiliers.

10. Enregistrer l’entreprise auprès de la sécurité sociale/des autorités du travail.

11. Préparer et conserver les documents de l’entreprise :
a. Registre des procès-verbaux des assemblées générales des actionnaires.
b. Registre des actionnaires.
c. Livre des variations du stock de capital.
d. Registre des procès-verbaux des réunions du Conseil d’administration.
e. Certificats d’actions.

12. Notifier au ministère de l’économie la structure du capital social par l’intermédiaire de sa plateforme électronique.

13. S’inscrire au registre national des investissements étrangers.

Quelle structure dois-je envisager ?

Type d’entreprises mexicaines recommandé :

La “Sociedad de Responsabilidad Limitada” (société à responsabilité limitée) est recommandée pour les groupes d’entreprises :

Elle nécessite moins de formalités de fonctionnement qu’une S.A., mais plus de formalités pour le transfert de participations et l’admission de nouveaux associés.

Elle est représentée par des participations indivisibles et non négociables (pas d’actions).

Chaque partenaire a une participation au capital et sa valeur dépend des contributions qu’il/elle accorde. La participation au capital ne peut être divisée que si les droits de l’entreprise le permettent (par exemple, uniquement les droits économiques ou les droits de vote).

La responsabilité des partenaires est limitée au montant de leurs contributions respectives.

50 partenaires au maximum.

Il doit approuver les états financiers sur une base annuelle.

Contrôleur légal des comptes facultatif ; non obligatoire.

Certificats de participation facultatifs ; non obligatoires.

Administré par des “gestionnaires” (un seul gestionnaire ou un conseil de gestionnaires).

“Sociedad Anónima” (société) recommandée pour les investisseurs indépendants (sans lien) :

Les formalités de fonctionnement sont plus nombreuses que pour une S. de R.L., mais il est plus facile de vendre et de transférer des actions.

Son capital social est représenté par des actions.

Elle privilégie le capital par rapport aux personnes et peut émettre différentes séries ou classes d’actions pour des actionnaires purement capitalistes.

Il s’agit d’un type d’entreprise plus réglementé, qui peut générer une plus grande stabilité et une plus grande confiance.

Il doit approuver les états financiers sur une base annuelle.

Le contrôleur légal des comptes est obligatoire et non facultatif.

Certificats d’actions obligatoires, pas optionnels.

Administré par des “gestionnaires” (gestionnaire unique ou conseil d’administration).

Établissement (une succursale de votre entreprise à l’étranger) :

– Il ne s’agit pas d’une entité juridique distincte, mais d’une extension de la société mère à l’étranger.
– Des permis/autorisations auprès du Registre national des investissements étrangers sont nécessaires.

Quels conseils pouvez-vous me donner en ce qui concerne les exigences en matière de paie et de fiscalité ?
Impôt sur le revenu des personnes physiques :

– Les contribuables considérés comme résidents au Mexique sont redevables de l’impôt mexicain sur leurs revenus mondiaux.
– Les taux actuels de l’impôt sur le revenu des personnes physiques en Espagne se situent entre 0 et 35 %.

Sécurité sociale :

Les employeurs et les travailleurs doivent également payer les frais relatifs à l’assurance du régime obligatoire conformément à la loi sur la sécurité sociale. D’une manière générale, le pourcentage actuel du paiement effectué par l’employeur peut atteindre 38,73 % et 2,775 % pour le travailleur.
Les employeurs doivent considérer que lorsqu’ils établissent une relation de travail avec des subordonnés étrangers, ceux-ci acquièrent la qualité de sujets d’assurance devant le régime obligatoire de sécurité sociale de l’IMSS, puisqu’il n’existe aucune disposition qui les exclut de ce droit.

Impôt sur le revenu des sociétés :

Le taux actuel de l’impôt sur les sociétés au Mexique est de 30%.

TVA :

La TVA est une “taxe sur les biens et services”, dont le taux normal est de 16 %. Si une entreprise effectue des activités imposables, elle doit payer la TVA.

Les entrepreneurs assujettis à la TVA sont tenus de déposer une déclaration mensuelle de TVA. La date limite pour l’envoi de la déclaration est le 17 de chaque mois.

Exigences de conformité :

La présentation de toutes les déclarations fiscales par les entreprises doit se faire par voie électronique, pour laquelle un certificat numérique est requis.

Y a-t-il autre chose que je devrais savoir ?

Pour constituer une nouvelle société mexicaine, les conseillers et les notaires doivent identifier le client à des fins de lutte contre le blanchiment d’argent. Des procédures de connaissance du client (KYC) s’appliqueront aux actionnaires étrangers.

Conformité :
– Externalisation.
– Confidentialité des données.
– Lutte contre le blanchiment d’argent.
– Lutte contre la corruption.
– Investissements étrangers.
– Secrétariat.
Nos entreprises en Mexique
Voir le guide de la TVA
Comment Kreston peut-il développer votre entreprise ?
Sélectionnez votre type d'entreprise :

Dernières nouvelles

Ecuador Investment Contract

L’Équateur frappé par une hausse de la TVA en 2024

L’Équateur verra les taux de TVA augmenter en 2024 afin de combler un déficit de 5 milliards de dollars, dû en partie à une réduction de la production de pétrole et à une augmentation des dépenses pour lutter contre les troubles actuels dans le pays. Cette augmentation répond également à un nouvel accord de financement avec le Fonds monétaire international.

Kreston BA Argentina

Le réseau Kreston Global accueille un nouveau cabinet argentin

Kreston Global accueille Kreston BA Argentina dans son réseau.

Comprendre la mise à jour de la loi fédérale mexicaine sur les revenus 2024

La mise à jour de la loi sur les recettes fédérales mexicaines 2024 par le Sénat mexicain bénéficie maintenant de la loi sur les recettes fédérales récemment approuvée pour l’année fiscale 2024, marquant une augmentation significative des recettes prévues pour le pays.